F comme Florence, Faugier, France…

Le cuir et l’atelier-boutique de maroquinerie sont à l’honneur dans le 3° numéro du magazine de Territoire Tourisme Ardèche Hermitage – ah! Ce magazine réalisé par ARCHE Agglo et l’Office de Tourisme Ardèche Hermitage valorise les nombreux atouts de notre beau territoire, comme ci-dessous un dossier dédié au savoir-faire du cuir avec Faugier France.

Ci-dessous quelques extraits de l’article:

 

 

ah le magazine

Chez Florence Faugier, la maroquinerie rime avec modestie. Dans son atelier-boutique, situé dans la grande Rue de Tournon, c’est une vitrine de MASCOTTE VACHETTE CUIR « MAVACHETTE » sagement alignées qui intrigue en premier. On découvre alors que ladite vachette est sa mascotte, déclinée à l’envie et comme un clin d’oeil dans tout le magasin. Dans cet antre coquet et féminin, qui fleure bon les effluves de cuir, on sent Florence Faugier très à l’aise, dans son élément, sourire aux lèvres et oeil qui frise. Et pour cause: après avoir travaillé pendant une quinzaine d’année pour divers sous-traitants, la voilà désormais ultra-sereine aux manettes de sa petite entreprise créée dès 2009.

« J’ai grandi, étudié et travaillé, depuis toujours dans le cuir. pour de grands groupes de luxe, comme Louis Vuitton ou Ralph Lauren ». Mais c’est en posant ses valises à Tournon que Florence Faugier va passer à la vitesse supérieure: la création de sa propre collection, une ligne 100% cuir, déclinée en ceintures, sacs et petite maroquinerie (bracelets, pochettes, porte monnaie…) « 95% de ce que je vends, je le fabrique ici. Le Made In France , c’est très important pour moi » Ainsi, ses cuirs viennent-ils de France, notamment d’Armendaritz dans le Pays basques, (et aussi un peu d’Italie), les boucles de ceintures de Bourg de Péage, la teinture d’Ingwiller, le fil de la Chapelle d’Argentifères… Un véritable tour de France des métiers d’art!

ah le magazine 3

En 2018, désormais seule à la manoeuvre, la maroquinière obtient la qualification d’Artisan d’Art, la reconnaissance de plus de 30 ans d’expérience dans l’univers du cuir et de la maroquinerie. Elle appose sa griffe discrète, ainsi qu’un tout petit drapeau tricolore sur chacune de ses créations. C’est donc presque naturellement qu’un beau jour, elle a reçu un coup de téléphone… de l’Elysée, qui lui passait commande d’un ensemble d’articles de maroquinerie pour l’un des bureaux du Président puis de sous-mains pour le Conseil des ministres. Désormais, elle est l’un des fournisseurs officiels de l’Elysée.